Crise COVID : A quoi ressemble « l’entrepôt d’après » pour la filière logistique ?

Ce printemps 2020 restera, à tous points de vue, exceptionnel. La crise COVID-19 a bouleversé tous les champs de nos vies personnelles et professionnelles, toutes nos relations interpersonnelles et managériales, et tous les maillons et process de nos organisations. C’est désormais un peu cliché de le dire ou de le redire, mais c’est au cœur des crises que se révèlent les capacités d’adaptation et de résilience, individuelles et collectives.

La filière logistique n’a pas fait exception à cette règle, elle qui a été frappée de plein fouet par la crise, tantôt forcée à l’arrêt par la fermeture des commerces, ou à l’inverse mise sous forte pression pour la distribution des produits de première nécessité.

Une telle crise a également questionné le rôle d’un réseau comme le Pôle d’Intelligence Logistique.  Nous avons été heureux de voir, que dans la crise, les adhérents se sont saisis des outils collaboratifs pour mettre en place, dans l’urgence, des circuits de soutien mutuel et de solidarité.

A partir du mois de mai, avec la reprise progressive d’activité , et la mise en œuvre probablement pérenne de la distanciation sociale dans les entrepôts logistiques, les organisations sont confrontées à de nouveaux enjeux. Comment revenir à la productivité « d’avant » quand on doit désinfecter son matériel, porter un masque ou une visière en pleine chaleur, qu’on ne peut plus faire de briefing d’équipes ou qu’on ne peut plus se croiser dans les allées de l’entrepôt ?

Ce sont ces nouveaux modes d’organisation que nous avons questionnés dans les communautés professionnelles que nous avons réunies fin mai. Nous vous proposons 4 capsules vidéo réalisées par l’équipe du Pôle, qui mettent en lumière ce que les adhérents nous ont dit, dans les communautés Direction, RH, QSE et Transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *